Covid-19 : les falaises interdites, le village désert !

En 2020, Orpierre est devenu un grand « spot » de l’escalade européenne, en concevant des aménagements concertés d’une grande qualité, à forts impacts touristiques et économiques.
Ces aménagements associent la collectivité, les professionnels de l’escalade et les acteurs économiques locaux, en intégrant les enjeux environnementaux.

Après 4 mois de basse saison hivernale, la saison touristique 2020 devait recommencer en mars…ce printemps les falaises et le village sont restés déserts.
Un coup dur…et un coût économique majeur pour le village qui grimpe !

Fréquentation du site d'escalade d'Orpierre
Rappels contexte météo

Le printemps, la haute saison de la grimpe à Orpierre

Le Parc naturel régional des Baronnies provençales a financé l’installation de compteurs de fréquentation. Ils nous permettent depuis 2017 d’évaluer précisément le flux des grimpeurs présents à Orpierre.

Sur les trois dernières années, le printemps représente 46 % de la fréquentation annuelle soit près de la moitié. L’été et l’automne ont une fréquentation presque identique, chacun pesant 25 % de la moyenne annuelle.
L’escalade à Orpierre, ce sont environ une trentaine d’emplois sur le village et les proches alentours…
Une activité qui a donc déjà perdu la moitié de son chiffre d’affaire annuel…et le reste de la saison reste encore bien indécis…

Pierre-Yves Bochaton
Animateur coordinateur communal du Projet Orpierre Escalade

Le printemps, la haute saison de la grimpe à Orpierre

Le Parc naturel régional des Baronnies provençales a financé l’installation de compteurs de fréquentation. Ils nous permettent depuis 2017 d’évaluer précisément le flux des grimpeurs présents à Orpierre.

Sur les trois dernières années, le printemps représente 46 % de la fréquentation annuelle soit près de la moitié. L’été et l’automne ont une fréquentation presque identique, chacun pesant 25 % de la moyenne annuelle.
L’escalade à Orpierre, ce sont environ une trentaine d’emplois sur le village et les proches alentours…
Une activité qui a donc déjà perdu la moitié de son chiffre d’affaire annuel…et le reste de la saison reste encore bien indécis…

Pierre-Yves Bochaton
Animateur coordinateur communal du Projet Orpierre Escalade

Fréquentation du site d'escalade d'Orpierre
Rappels contexte météo

Grâce à l’enthousiasme, le travail et la persévérance des acteurs locaux, le site naturel d’escalade d’Orpierre a su devenir une destination touristique européenne.

L’escalade, une passion pour vivre et travailler au pays !

Le Projet Orpierre Escalade inclut accueil au village, parkings, signalétique dédiée escalade, sentiers d’accès, équipement des voies, sécurisation des rochers, études et expertises environnementales, et aussi promotion et communication.
C’est un projet participatif et autogéré localement, au sein de la « Commission communale escalade » où siègent le mairie et les élus fortement intéressés par l’escalade et le développement local, l’ensemble des guides, moniteurs d’escalade et passionnés de grimpe orpierrois.

L’équipement des voies a été conçu pour favoriser l’apprentissage et l’enseignement.
D’où un grand nombre de voies faciles/ou de niveau moyen, accessibles au plus grand nombre ; et permettant à aux professionnels (guides ou moniteurs d’escalade) ou aux cadres techniques des clubs (initiateurs d’escalade bénévoles) d’encadrer des groupes.

Des secteurs « haut niveau », des secteurs « grandes voies » ont été aussi aménagés pour ouvrir le site à la clientèle sportive.

En résumé, vu de l’extérieur (et de l’étranger) par un grimpeur, Orpierre est :

  • Un petit village provençal, très ensoleillé, où on peut grimper de mars à novembre. Un petit village accueillant, où les grimpeurs sont les bienvenus : office de tourisme, boulangerie-supérette, bars et restaurants, camping, gîtes et chambres d’hôtes, etc. : Orpierre, le village qui grimpe !
  • Un site d’escalade immense, soit environ 700 longueurs très bien équipées sur 8 falaises distinctes en 30 m et 180 m de haut, où l’on peut grimper dans un niveau de sécurité élevé.
  • Un site d’escalade accessible facilement à pied depuis son gîte ou son camping.

Orpierre est ainsi une « destination vacances » incontournable pour le passionné d’escalade.
Les différents publics, qui fréquentent les falaises au rythme des différentes zones de vacances, montrent bien qu’Orpierre répond largement à un « standard européen » de l’escalade.
Standard où l’ensoleillement est une donnée fondamentale.
Citons les nationalités couramment présentes sur le site : française, allemande, suisse, belge, anglaise, autrichienne et italienne.